ACV Sociale

Doctorats et Post Doctorats

Anticiper les effets des facteurs psychosociaux en ACV sociale
Federica SILVERI, Doctorante,
Laboratoire MRM, école doctorale EDEG

 

Comité de thèse

  • Professeur Sophie MIGNON,Université Montpellier 2, directrice de thèse
  • Catherine MACOMBE, IRSTEA, co-directrice de thèse
  • Perrine LANGUET, représentante Val d’Orbieu-UCCOAR, pour son intérêt pour les travaux
  • Stéphane LE POCHAT, représentant Evea conseil, pour son intérêt pour les travaux
  • Sonia GRIMBHULER, IRSTEA, expologie, pour son implication dans les travaux préalables à la thèse, et son intérêt pour les travaux de la thèse
  • Denis LOEILLET, chercheur au CIRAD (Observatoire des Marchés) en économie de filière, pour sa connaissance des problématiques des partenaires industriels (en particulier des pays du Sud) et ses travaux en ACV sociale
  • Ralph ROSENBAUM, IRSTEA, titulaire de la Chaire ELSA-PACT, afin de veiller à la liaison avec l’impact « Human health » de l’ACV environnementale
  • Eléonore LOISEAU, IRSTEA

 

Résumé

Problématique et contexte

Le stress au travail est la deuxième cause de problèmes de santé au travail dans l’Union Européenne (28% des causes, après les maux de dos) d’après l’enquête Européenne 2000 sur les conditions de travail (EWCS, 2001). Il existe un « coût humain du stress au travail » qui est à la fois différent selon les secteurs, et différent selon l’organisation du travail.

Les secteurs ne sont pas égaux en termes de stress au travail. D’importantes différences ont été mises en évidence par Houtman (2007) pour les Pays-Bas, à partir de deux variables « job demand » et « job autonomy », qui jouent un rôle majeur dans le modèle Job-Demands-Control de Karasek (Karasek et Theorell, 1990).

A un niveau plus détaillé que celui du secteur, les différences d’organisation au sein des chaînes de produits induisent aussi des différences dans les conditions de travail des employés.

Objectif de la thèse

L’objectif de la thèse est d’établir un modèle théorique et une grille d’évaluation qui permettent d’anticiper les dommages sur la santé des travailleurs (des entreprises du cycle de vie) causés par des facteurs de risques psychosociaux au travail, ainsi que les améliorations apportées par des facteurs psychosociaux positifs. Nous n’étudions pas les effets des polluants, radiations et autres substances dangereuses, qui ont été traités par ailleurs en ACV Environnementale dans certains modèles pour rendre compte de l’impact appelé « human health ». Nous étudions des facteurs de risque très fréquents, et liés à l’organisation du travail elle-même. Ces travaux permettront d’anticiper les dommages à la santé des travailleurs, en donnant les moyens aux décideurs de choisir le scénario d’organisation de la production le plus favorable possible.

Application

Afin de montrer comment le fonctionnent du modèle théorique, la thèse mettra en œuvre au moins une étude de cas réel. Le cas mettra en scène deux scenarii, mobilisant deux organisations du travail distinctes pour le cycle de vie du même produit, et entre lesquelles l’entreprise commanditaire doit faire un choix. Chaque organisation engage des facteurs de risque différents, et génère des « groupes à risques » également différents par les effectifs et les secteurs mobilisés.

Le résultat de l’étude est la comparaison des effets probables dans les deux scénarios. Son rôle est de faciliter l’aide à la décision.

Contact : federica.silveri@irstea.fr

 

Travail sur la construction d’un nouveau « pathway » reliant l’inégalité des revenus générés par les activités économiques par un cycle de vie avec les impacts sur la santé au niveau supra-national
Ibrahima BOCOUM, Post-doctorant IRSTEA/UQAM

 

 Encadrant

  • Jean-Pierre REVERET, UQAM
  • Catherine MACOMBE, IRSTEA

 

 Résumé

Notre projet de recherche s’inscrit dans la continuité de nos travaux sur la mesure des effets des cycles de vie sur l’inégalité de revenus et la santé à l’échelle nationale. Il existe des cycles de vie qui génèrent des changements socio-économiques importants à l’échelle d’une nation, cependant, dans l’intérêt des Etats et des entreprises, le véritable enjeu du calcul des effets des variations d’inégalité de revenus sur la santé se situe principalement au niveau régional. Les effets d’un cycle de vie de taille usuelle seront, en proportion, plus importants pour une région que pour le pays dans lequel cette région se situe.

Divers travaux récents abondent dans le même sens, à savoir l’existence d’une relation négative entre l’inégalité de revenus mesurée au niveau de différentes collectivités disposant d’une autonomie de création et d’entretien de biens publics sociaux (régions, municipalités, provinces, districts, communautés, etc.), et la santé auto-évaluée des populations locales. Cette relation négative a été vérifiée dans des contextes très variés mais les mécanismes à travers lesquels l’inégalité de revenus affecte la santé varient d’un contexte à un autre.

L’objectif de notre travail est de construire une voie d’impact complète cycle de vie-inégalité de revenus-santé au niveau régional, accompagnée de ses conditions d’usage, en quatre étapes qui sont : 

  • re-calculer économétriquement les coefficients d’élasticité entre l’inégalité de revenus au niveau régional et la perception des individus de leur niveau de santé à partir de données très récentes (idéalement longitudinales) en tenant compte des éventuels effets de retard et des effets selon différents groupes d’âge, 
  • re-tester l’effet de l’investissement dans les biens publics sociaux sur la santé et calculer le degré de compensation des effets de l’inégalité de revenus par les effets des investissements dans les biens publics sociaux, 
  • identifier des outils et des méthodes économiques permettant d’anticiper les changements de répartition des revenus au sein de la population dus aux changements dans les cycles de vie, 
  • illustrer le fonctionnement de la voie d’impact à travers une étude de cas.

Contact : ibbocoum@gmail.com

Publications

2017
Silveri, F., Peut-on compenser des conditions de travail nocives ? L’apport du modèle Exigences-Ressources, Revue @grh, 2017/3 n°24.
https://www.cairn.info/revue-@grh.htm
Silveri, F., Macombe C. (2017), « Les normes écologiques et sociales stimulent-elles la créativité de l’entreprise ? », in L’innovation managériale: Les multiples voies d’une spirale vertueuse, cordonné par Villesèque-Dubus, F., Chapellier, P., Mignon, S., et Mazars-Chapelon, A. (2017), Éditions EMS, Paris.
Macombe C. (ed) (2017) Social evaluation of the life cycle, application to the agriculture and agri-food sectors Social LCA – Researcher School Book. Collection Fruitrop Thema – 2017
2016
Di Cesare, S., Silveri, F., Sala, S., Petti, L., 2018. Positive impacts in social life cycle assessment: state of the art and the way forward. Int. J. Life Cycle Assess. 23, 406–421. doi:10.1007/s11367-016-1169-7
2015
Di Cesare, S., Silveri, F., Petti, L. (2015). Positive impacts and Indicator Categories in Social Life Cycle Assessment. Results from a systematic review., in: Sala, S., Vasta, A., Mancini, L., Dewulf, J., Rosenbaum, E. (eds.) 2015, Social Life Cycle Assessment – State of the art and challenges for supporting product policies. European Commission, Joint Research Centre, Institute for Environment and Sustainability, Publications Office of the European Union, Luxemburg pp. 46-53
 11367 Bocoum, I., Macombe, C., Reveret, J.P., 2015. Anticipating impacts on health based on changes in income inequality caused by life cycles. Int. J. Life Cycle Assess. 20, 405–417. doi:10.1007/s11367-014-0835-x
2014
social-lca-in-progress-edition-fruitrop-thema Bocoum I, Macombe C, Revéret J-P.(2014) Estimating health effects of income inequality changes caused by life cycles : a study at the subnational level, Social LCA in progress in Macombe C., Loeillet D. (eds). 4th SocSem, pre-proceedings, 4th International Seminar in Social LCA, Montpellier, France, November 19th-21st, 2014, FruiTrop Thema eds, Montpellier, pages 134-140
social-lca-in-progress-edition-fruitrop-thema Macombe C., Loeillet D. (eds) (2014) Social LCA in progress – 4th SocSem CIRAD, IRSTEA, SYKE, ELSA, ELSA PACT, Montpellier, France, November 19th-21st, 2014, Fruitrop Thema, Cirad, Montpellier

Conférences

2016
Congrès académique de l’AGRH
Strasbourg, 19-21 octobre 2016
Présentation orale de Federica Silveri lors de l’atelier doctoral du congrès académique de l’Association Francophone de Gestion des Ressources Humaines.
 

  

Ecole chercheurs ACV Sociale
Sète, 14 -18 Mars 2016
Ecole-chercheurs « Évaluation sociale du cycle de vie, application aux secteurs de l’agriculture et de l’agroalimentaire »
2015
Rete italiana EXPO 2015
Milan, 6-7 octobre 2015
Intervention de Catherine MACOMBE « In food supply chain: social LCA, what to do? », dont le thème central de la conférence est “Feeding the Planet, Energy for Life”.
2014
 social-lca-in-progress-edition-fruitrop-thema 4ème Séminaire International en ACV sociale
CIRAD, Montpellier, les 19-21 novembre 2014
 DSC_0131_1
Le but de ce séminaire est de faire le point sur les récents développements des différentes approches qui s’attachent spécifiquement à l’ACV sociale, sans minimiser pour autant ce qu’elles doivent à l’ACV environnementale. Ces séminaires affirment la nécessité d’une recherche singulière portant sur l’évaluation sociale dans le cadre du cycle de vie. Tous ces travaux seront utiles dans le cheminement vers la durabilité, mais aussi vers la pérennité, des cycles de vie.
SETAC-Basel SETAC
Bâle, mai 2014
Federica SILVERI a présenté sa thèse dans le domaine de l’ACV sociale.
SETAC2014_SSC_01_088

 

Comments are closed.

Top